Des beats contre l’oppression du gouvernement de Poutine. Voilà l’idée qu’a eu LGBT Rights for Russia Now, structure qui milite pour la cause LGBT au pays de Nina Kraviz. On peut donc se procurer une compil moyennant 8 euros ou simplement écouter des tracks inédits de Kink, Kid Machine, Legowelt et une palanquée de producteurs internationaux inconnus au bataillon. C’est par ici.