Le triptyque sex-drogue-rock’n’roll a la peau dure. Ne voulant pas s’étendre en 18 volumes, le journaliste musical Vincent Brunner a laissé la drogue de côté (quoique, le lien de causalité revient régulièrement) afin de publier Sex & Sex & Rock & Roll, le dictionnaire du rock’n’roll ouvertement sexuel, chez Flammarion.

De AC/DC à ZZ Top,  les tendres et pires histoires sexuelles associées au rock sont passées en revue, des années 50 à aujourd’hui. Pour lire quelques extraits, rendez-vous chez Next, avant d’aller chez votre libraire de quartier. Les illustrations proviennent de Luz, féru de musique.

Un cadeau d’anniversaire à offrir à sa future conquête ? A vous de voir. Pas sûr qu’elle apprécie de savoir que Marylin Monson a couché avec une sourde couverte de viande, de lasagne et d’urine. Une autre fois, le furieux gothique a filmé ses ébats avec une fan de 18 ans. Selon Vincent Brunner, douche dorée et bondage étaient de la partie. Sans la retenue de son manager, l’homme à la voix caverneuse en aurait tiré un documentaire intitulé Groupie. Rock !